Attention l’Ange Vert arrive !

Nicolas Deltort (EDITO – Incivisme dans les stades, Actufoot34 _nov 2008)

Pdf une de couv et édito

Pdf une de couv et édito

Tout semblait aller pour le mieux au sein de notre football départemental : le Petit Poucet du FC Sussargues qui fait vibrer le monde du football amateur en Coupe de France – Six clubs de quartiers montpelliérains réunis fin octobre à la Maison de la Démocratie en compagnie d’élus manquant de superlatifs pour qualifier le travail de leurs dirigeants contre la violence – Le retour du bon vieux derby MHSC-Nîmes  attire la foule des grands soirs à la Mosson. Pour une fois, les médias – pourtant si prompts à se jeter sur le moindre faux- rebond du monde du football – n’avaient pas matière à tirer à boulets rouges sur notre sport favori. I have a dream, celui d’un monde du ballon rond qui tourne enfin rond. Et puis voilà, patatras…

Alors que l’ambiance du derby languedocien raisonne encore dans nos têtes, nous rappelant la bonne époque, ne voilà-t-il pas que quelques idiots nous ont cassé la baraque. J’avais un rêve…Désormais, I have a drame ! Apprenant tour à tour que : des supporters montpelliérains sont partis pour un raid punitif du côté de Nîmes la veille du derby – que ce jour-là, le président-délégué du MHSC, Laurent Nicollin leur envoie un texto des plus affligeants – et, comme si cela ne suffisait pas, qu’il y aurait aussi une « affaire District ». Dès lors, comment défendre notre sport favori à l’encontre de ceux qui se font un malin plaisir de le descendre en flamme à la moindre occasion ?

Certes, les problèmes de violence, ou autres, ne concernent qu’1% des matchs joués tous les week-ends sur les stades de l’hexagone. C’est cependant un pour cent de trop, largement suffisant pour que les médias friands de scandales en fassent tout un pataquès. L’équipe d’Actufoot34 aime le football et a fait le choix depuis ses débuts de mettre en avant ceux qui le méritent. Faisant aussi le choix de ne pas enfoncer davantage ceux qui sont déjà dans la panade. La rédaction n’a pas pour autant décidé aujourd’hui de défendre ce qui est indéfendable, mais plutôt de continuer à mettre en avant ceux qui montrent la marche à suivre : quel plus bel exemple que ces « petits » clubs de quartiers de Lemasson, du Petit Bard, de Celleneuve, de Saint-Martin Gazelec, des Arceaux et de l’ASPTT ? Des années, qu’au travers de leurs initiatives, le rôle social du club de football y est une réalité. Il a pris une dimension nouvelle depuis que ces clubs ont signé, en septembre 2007, un partenariat pour lutter, entre autre, contre la violence. Un an plus tard et preuves à l’appui sur le terrain, ces clubs ont prouvé qu’en travaillant main dans la main et avec intelligence, tout le monde pouvait changer. Même ces équipes de quartiers sensibles. Ils ont inventé quelque chose. Quelque chose de concret. Et Patrick Vignal, responsable à la cohésion sociale pour la ville de Montpellier ne s’y est pas trompé : « Le politique inverse une action, il ne va pas changer le monde. C’est vous  qui pouvez faire évoluer les choses. Avant, le politique disait je décide et je fais’ . Maintenant,  la gouvernance, c’est vous ! », a-t-il affirmé lors de la réunion à la Maison de la Démocratie du 24 octobre denier en s’adressant à ces six clubs.

Pendant ce temps, le secrétaire d’Etat aux sports, Bernard Laporte, a demandé le 7 novembre dernier à Dominique Rocheteau de constituer un groupe de travail afin d’améliorer le civisme dans les stades de football… Rocheteau ambassadeur du civisme ?  En voilà une mesure intelligente. Quand on voit l’utilité du comité national d’éthique de la FFF que préside l’« Ange Vert »… L’ex-joueur de St-Etienne et de l’équipe de France devra proposer des mesures qui permettront de faire respecter, dans les stades, les valeurs de la République par l’ensemble des acteurs du football. En prévision : encore des discussions autour d’une table qui ne serviront (certainement) à rien. Dans le même temps, des dirigeants travaillent jour après jour contre l’incivisme. Sur le terrain. Pourquoi notre G6 montpelliérain n’enverrait-il pas une synthèse de ses actions à Mr Rocheteau ?

Les têtes bien pensantes du football français, disent souvent (hypocritement ?) qu’il n’y aurait pas de football d’élite sans football de masse. Si dans l’exercice de ses nouvelles fonctions Dominique Rocheteau oublie les acteurs de ce football de masse, il n’y aura probablement pas davantage de civisme dans le sport d’élite. I have a dream, celui d’un football dirigé par le football d’en bas. Peut-être une utopie, mais, sans utopie, le monde n’avance pas.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s