Le MHSC fait flipper les dauphins

Nicolas Deltort (LE POINT MHSC, ActuFoot34 – mars 2009)

Quand Tino Costa est au violon, Montpellier est au diapason (photo N. Deltort)

Quand Tino Costa est au violon, Montpellier est au diapason (photo N. Deltort)

Revenu patraque de Lorraine il y a trois journées (défaite 3-1 à Metz), le MHSC c’est depuis remis d’attaque. Sans pitié à domicile contre Dijon (4-0) et Châteauroux (3-0), rassurants à Sedan (1-1), les hommes de Courbis ont prouvé qu’ils étaient plus que jamais prêt pour le sprint final vers la L1.


Détenteurs provisoires de la troisième place au classement au soir de la 26e journée mais dans l’attente du match décalé Angers-Lens, les Pailladins ont dû regarder d’un œil attentif ce qui se passait en Anjou lundi soir dernier. Alors que le leader lensois était mené 2-0 à deux minutes du terme face à une impressionnante équipe angevine en attaque et au collectif bien huilé,  les Pailladins ont dû se dire la formation de Maine-et-Loire risquait d’être sa plus sérieuse concurrente pour l’obtention du dernier sésame pour la L1. Les Angevins en ont en tout cas le physique de l’emploi. Puis surgit l’ex-pailladin Taoufilou Maoulida pour la réduction du score avant l’égalisation « Sang et Or » dans les arrêts de jeux. Deux points de perdus pour les hommes de Jean-Louis Garcia qui s’ajoutent aux deux autres que ses hommes avaient laissé échapper à la 95e minute contre le MHSC en novembre dernier… Cela pourrait couter chers aux angevins en fin de saison.

Quatre équipes pour deux places…

Montpellier ne va pas s’en plaindre puisqu’il conserve ainsi sa place sur le podium avant d’aborder les douze dernières rencontres de la saison. Plus que jamais, les supporters du MHSC peuvent rêver d’un retour vers l’élite après cinq saisons de purgatoire.

Pour atteindre leur objectif, les joueurs de coach Courbis ont pour mission d’engranger au moins 21 points d’ici fin mai et l’acte final d’un championnat qui, espérons-le sonnera le renouveau du football à Montpellier.

Six matchs à la Mosson et autant de déplacements. Il faudrait donc que Montpellier gagne toutes ses rencontres à la maison et ramène trois nuls hors de ses bases. D’autant plus réalisable, qu’en ce moment, le MHSC est en formidable ordre de bataille à la Mosson. Irrésistible, à l’image d’un Tino Costa enchaînant les « cacahuètes » pleine lucarne ou d’un Aït-Fana s’engouffrant dans le moindre espace avec le même appétit qu’un chien de course poursuivant le lapin. Certes, la défense pailladine s’offre toujours des moments de flottement inquiétants, mais elle peut compter sur le formidable Carasso dans les cages et un Marveaux repositionné latéral droit qui garantie une nouvelle sécurité défensive et force de pénétration dans son couloir.

Pour accéder à l’étage supérieur, le MHSC se devra de continuer sa marche en avant à la Mosson où l’optimisme et l’excitation des supporters est désormais palpable. Ca tombe bien puisque, dans cette dynamique qui ne demande qu’à faire boule de neige, Angers et Strasbourg vont devoir venir faire un tour de piste à la Mosson lors du sprint final. Derrière Lens et Metz, qui semblent destinés à reprendre un coup d’ascenseur vers la L1, et alors que le peloton de tête a perdu un concurrent en route, Boulogne-sur-Mer, c’est avec ces deux équipes-là que le MHSC devra batailler pour la troisième place tant espérée. Les hommes de Courbis ont les cartes en main. Ils devront être forts dans leur tête, patients, et sûr de leur force jusqu’au bout. Car, assurément, une ou deux équipes vont « flipper » sous la pression et quitter le bon wagon avant même l’issue finale de ce championnat fou, fou, fou…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s