FC Sète : l’an zéro de la reconstruction

Nicolas Deltort (ZOOM football, ActuSport34, sept 2009)

Christophe Rouve (au premier plan), toujours là à 39 ans pour montrer la voie (photo N. Deltort)

Christophe Rouve (au premier plan), toujours là à 39 ans pour montrer la voie (photo N. Deltort)

Le club maritime, monument du football national, a été rétrogradé à l’issue de la saison dernière par la DNCG et mis à disposition de la Ligue Languedoc-Roussillon. Celle-ci a décidé à l’intersaison de faire repartir l’équipe fanion des « Vert et Blanc » en Divsion d’Honneur et sa réserve en DHR pour l’exercice 2009/10. Etat des lieux après la catastrophe…


« J’ai trouvé un club à l’abandon. » Gilles Beaumian, le nouveau coach du FC Sète depuis l’assemblé générale du club le 23 juin dernier, ne mâche pas ses mots. Lui qui a tout vécu au club au cours des dix dernières années (entraîneur chez les jeunes, en équipe réserve senior ou comme adjoint de l’équipe fanion en National et Ligue 2) ne s’attendait certainement pas à avoir un jour à relever le défi incommensurable face auquel le club Maritime est aujourd’hui. Après une année sans club, il a donc remis le bleu de chauffe en compagnie de son adjoint, Mathieu Chabert (ex-Pointe Courte), arrivé dans son sillage au Louis-Michel. Les « Blanc et Gasset » du FC Sète n’auront pas la tâche facile pour relever le club de ce séisme.

Redorer le blason

« Cela va certainement prendre du temps », juge Mathieu Chabert. En effet, le club héraultais ne figure même pas parmi les plus gros budgets de DH, et il a également échaudé pas mal de Sétois qui ont « souffert de voir 100 000 euros passer par la fenêtre », dixit Gilles Beaumian. L’objectif des Maritimes est donc de « finir la saison à zéro euro de déficit » en juin prochain. Si la SEM est morte, la Mairie a tout de même dû éponger les dettes de l’Association afin que le club ne meure pas. En retour, les élus ont demandé à ce que le FC retrouve une bonne image et la confiance des adhérents du club. Nombre de parents de jeunes joueurs se posent toujours des questions. Il va falloir les rassurer pour continuer à soigner le pôle formation, représentant plus que jamais l’avenir du club.

En ce qui concerne le court terme, tous les cadors de la saison passée partis sous d’autres horizons en National ou CFA, le FC repart avec une majorité de jeunes encadrés par quelques anciens ayant connu la Ligue 2 comme l’éternel attaquant Christophe Rouve, le défenseur Abdel Kharrazi et le gardien Olivier Labruna, revenu d’Ajaccio. Difficile d’évaluer le potentiel de ce FC Sète new look. « On fera un premier bilan après sept ou huit matchs de championnat. Mais on ne va rien planifier si ce n’est l’état d’esprit, la transparence financière et la philosophie du club qui ne doit pas être uniquement celui de l’équipe première », avoue l’entraîneur « Vert et Blanc ».

L’équipe à battre

Il faudra par ailleurs voir si le costume du FC ne s’avère pas encore un peu grand à porter pour certaines recrues. A n’en pas douter, les Sétois vont être accueillis sur tous les terrains amateurs de la Région comme s’ils représentaient encore un club de National. « On va jouer trente matchs de Coupe de France cette saison ! », averti Beaumian. A lui de préparer ses hommes à ces joutes-là ! « Je suis très content de mon groupe et de l’état d’esprit affiché. Il fallait être courageux pour venir signer une licence au FC Sète au mois de juin, déclare-t-il. Je saurai leur renvoyer l’ascenseur à un moment donné. » Il ne faudra pas tarder pour certains, si ceux-ci veulent re-goûter à un niveau plus digne du FC Sète. A commencer par papy Rouve : « Je vais encore donner un coup de main sur le terrain, mais combien d’années il va falloir pour reconstruire les trente ans qu’on a détruit en une saison ? J’espère juste que je reverrai un jour le FC Sète en National ou en Ligue 2. » Rien n’est moins sûr…

TRANSFERTS :

Arrivées : Beaumian (Entr, sans club), Gourio (Genêts Anglet, CFA), Serra (Grenoble, CFA), Rahil (Petit Bard, DHR), Labruna (GFCO Ajaccio, CFA), Florian Volpe (Montpellier, CFA), Fernandez, Cannac, Lima et Benouda (Pointe Courte, DH)

Départs : Regattin (Toulouse, L1), Canalès, Priet et Valéro (Beauvais, Nat), Rambier (Croix de Savoie, Nat), Rémola et Archimbeau (Entr, Pointe Courte, DH), Abrial (Montceau, CFA), El Hajaoui (Nîmes, L2), Rivière, Bileck et Assouvie (Agde, CFA), Dufrennes (Al Ittihad Kalba), (Agde, CFA), Fori (Luzenac, Nat), Chavériat (Béziers, CFA 2), Alvès (Pointe Courte, DH), Manguele (Pacy-sur-Eure, Nat), Schulzendorf (Narbonne, DH), De Rueda (Italie), Yattara (Arles, L2), Scaffa (Raon l’étape, CFA)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s