Peu importe la couleur…

Nicolas Deltort (EDITO Football – ActuFoot34 N°42, mars 2009)

jocky 1et2

Les dirigeants du MHSC ont lancé l’opération « On portera vois couleurs », sollicitant les votes des supporters pour choisir quel maillot Montpellier arborera la saison prochaine. Le bleu et orange des années 1990 ou le rouge et blanc des trois dernières saisons et des origines du club ?


En mai 2004, le MHSC tombait en Ligue 2 en bleu et orange. Deux saisons plus tard, et toujours en L2, les dirigeants du club essayaient d’insuffler à leur équipe « l’esprit pailladin » d’antan avec un retour aux couleurs originelles. Celles de l’époque du feu sacré en mode rouge et blanc. Celui du Montpellier Paillade SC, d’une Mosson où les adversaires venaient à reculons. Oui mais voilà, le MHSC n’est plus la Paillade depuis belle lurette, et ce petit écrin tant redouté qu’était La Mosson a évolué en un stade « Coupe du Monde » sonnant le plus souvent creux.

Ce qui faisait l’essence même de cette équipe de quartier, et qui l’avait conduit vers l’élite, n’avait pu perdurer avec les ambitions grandissantes du club. Ligue 1, coupe européenne, grands joueurs, tout cela avait demandé une évolution logique. Celle du stade, puis l’appui de partenaires financiers amenant au changement de nom et de couleurs du club. On passa du MPSC au Montpellier Hérault. Du rouge et blanc au bleu et blanc avant d’y rajouter un zeste d’orange. Le mal était fait question identité.

Le MHSC semble désormais sur les bons rails pour retrouver l’élite. L’est-il autant en termes d’identité ? Pas sûr. L’esprit de la Paillade, ce sont aussi les bons mots du président, ses coups de gueules, son attitude « loulouesque » sur le banc des remplaçants. Depuis combien de temps n’a-t-il plus « bandé » pour son club ? Un simple changement de couleurs n’y remédiera pas. Ce sont les joueurs qui font le maillot et non l’inverse. Loulou a donc mis la main au portefeuille à l’intersaison pour ce qu’il présentait comme son ultime tentative de renouer avec le football du samedi et dimanche. Si l’équipe satisfait son investissement en fin de saison, celui-ci devra encore être multiplié pour exister à l’étage supérieur. Le président veut monter mais certainement pas pour faire de la figuration.  Revenons au bleu et orange (car c’est couru d’avance) pour mieux être financé par des partenaires associés aux probables futures couleurs ? C’est le raccourci que font beaucoup de supporters aujourd’hui. Si tel est le cas, il n’y a pas à crier au scandale, la majorité des sympathisants du MSHC veulent avant tout autre chose, une équipe compétitive. Le président aussi et il n’est pas assez dupe pour ne pas connaître la réalité du football d’aujourd’hui.

Et puis Montpellier en bleu et orange, question identité, l’idée n’est pas si mauvaise. Qui d’autre porte ces couleurs ? Personne. Retrouvons-les ? Peu importe au final, pourvu qu’elles soient celles de la Ligue 1 et que le club les garde une bonne fois pour toute !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s