Ils ne veulent pas redescendre sur Terre

Nicolas Deltort (FOOT Le Point MHSC, ActuSport34 – oct 2009)

Une envolée spectaculaire d'Emir Spahic, le défenseur bosniaque du MHSC, face à Boulogne (photo N. Deltort)

Une envolée spectaculaire d'Emir Spahic, le défenseur bosniaque du MHSC, face à Boulogne (photo N. Deltort)

Alors qu’on a cru que le MHSC allait rentrer dans le rang après la défaite à Marseille (4-2), la bande à Girard est remontée sur le podium de Ligue 1 en ayant fait le métier le weekend dernier face à Boulogne (1-0).

Il n’y a pas de revers encourageants, mais des défaites rageantes. La claque reçue par les Montpelliérains au Vélodrome face à l’OM le mois dernier sonna comme un retour sur terre. L’équipe pailladine, surprise de ce début de saison, allait finalement rentrer dans le rang. C’est ce que pouvait penser la France du football, médias nationaux y compris. Ceux-ci nous avaient bien servi du MHSC en veux-tu en voilà jusqu’à cette 6e journée, mais croyaient-ils pour autant sérieusement en l’équipe de René Girard ?

Rageant, car les « Bleu et Orange » avaient réussi à malmener les Olympiens sur leur propre terrain une demi heure durant, ce que peu d’équipes de L1 arriveront à faire cette saison avec autant de maîtrise. Alors on ne peut s’empêcher de parler de véritable occasion manquée. D’opportunité de démontrer à cette France du football que le MHSC n’est pas un simple feu de paille. Si Montaño avait été plus réaliste quand il eu par deux fois la possibilité de conclure la domination initiale des Montpelliérains chez les Phocéens, le MHSC serait certainement reparti du Vél’ avec autre chose qu’une défaite au goût amer.

La réaction de bande à Girard en fin de rencontre, matérialisée par la réduction du score de Camara et de Belhanda (4-2, score final), a laissé encore un peu plus de regrets. Même si elle avait par ailleurs rassuré au moment où l’on pensait que les Montpelliérains avaient baissé les bras pour la première fois de la saison.

L’ombre d’un doute

Dans la foulée, il y a eu le premier tour de Coupe de la Ligue face à Lens à la Mosson. L’occasion pour le coach de faire tourner, et aux remplaçants (Saïhi et Lacombe, notamment) de prouver qu’ils pouvaient endosser la tunique de titulaire sans que le beau jeu montpelliérain n’en pâtisse. Tout du moins l’espace de 75 minutes, avant que les Héraultais ne concèdent une défaite 4-3 après avoir mené 3-1 et loupé le K.O. d’un cheveu. Au revoir la Coupe « sans saveur qui ne mérite pas notre ferveur », comme l’affichait la Butte Paillade. Les huit buts concédés en deux matchs faisaient tout de même tâche.

René Girard mettait alors en garde tout son petit monde, conseillant à son équipe de la jouer « plus salopard » quand il le fallait, au lieu de se laisser griser dans l’allant de son football spectacle. Ses joueurs ont été réceptifs, et ce, dès la réception de Boulogne à la Mosson. Un match où le collectif  a pour une fois pêché alors que la rigueur était belle est bien de retour. Tout comme les coups de pattes de Tino Costa, d’autant plus précieux quand le MHSC a un coup de moins bien. Sur un énième incendie que l’Argentin avait allumé dans la surface boulonnaise, ce n’était que justice que Dzodic délivre les siens. Victoire 1-0, comme face à Lens quinze jours plus tôt en championnat.

Le MHSC n’a concédé qu’un seul but en quatre matchs de championnat à domicile cette saison. Avec 14 points en 7 matchs, soit 2 de moyenne par rencontre, le MHSC est digne de certains champions. Et si ça, c’est un feu de paille… Bien sûr, l’équipe de René Girard ne doit pas s’enflammer, c’est même le plus gros danger qui la guette. Car au niveau comptable, avec un tiers du capital points requis pour le maintien, elle peut voir venir. Tant que ce Montpellier-là évoluera sur ce matelas confortable, il aura toutes les chances d’exprimer sans appréhension son football fait de fraîcheur et d’envie. D’ici qu’ils ne nous décrochent pas la lune… Mais, ça, personne n’y croit vraiment. Et tant mieux !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s