René Girard :« On ne bafoue pas le football »

Nicolas Deltort (FOOT Interview MHSC, ActuSport34 – oct 2009)

René Girard au stade de la Mosson (photo N. Deltort)

René Girard au stade de la Mosson (photo N. Deltort)

Arrivé à l’intersaison pour remplacer Rolland Courbis, le Gardois, ex entraîneurs de l’équipe de France Espoirs, a séduit tout son petit monde. Y compris les spectateurs qui ont vite oublié son passé au Nîmes Olympique. Ou quand le beau jeu est plus fort que tout…


René, après une période d’inactivité, comment vivez-vous votre retour sur un banc de touche ?
C’est fabuleux, et qui plus est en Ligue 1, dans ma région et avec un club « fait » à ma mesure où on se sent bien et correspondant à mon tempérament de Sudiste. J’y ai trouvé des gens très sains à tous les étages du club. Chacun a tout fait pour je me sente bien ici.

Est-ce que l’aspect familial du MHSC n’est pas le secret de sa réussite dans une Ligue 1 où ces valeurs ne sont pas forcément rependues ?
On peut le dire, oui. Il n’y a pas cinquante clubs dans ce fonctionnement-là et, qui plus est, sont formateurs autant qu’on peut l’être. Par ailleurs, le point commun du foot pro en général, c’est la bonne santé de sa locomotive. C’est elle qui entraîne tout le monde. Mais il faut souligner qu’ici, tout le reste est bien huilé. On n’a pas soixante mille personnes travaillant pour le club et on ne fonctionnera jamais comme Marseille ou Lyon. On a donc encore plus besoin de cette solidarité que tous les gens du club affichent.

Vous êtes arrivé avec des idées, alliant opiniâtreté et esprit de groupe, mais aussi en voulant prôner le beau jeu. C’était culoté, mais cela semble marcher…
Pour avoir un projet, autant faut-il qu’il soit réalisable. J’ai beaucoup observé Montpellier en Ligue 2 et j’avais pu me rendre compte de la qualité qu’il y avait déjà. Après, j’ai trouvé un groupe sein, frais, qui a envie et qui travaille. Ce qui a été une agréable surprise et les raisons du bon fonctionnement de ce qu’on avait élaboré. Après, on peut produire du beau jeu, mais sans la rigueur, cela ne peut pas marcher. Le projet a été accepté par tous les garçons, à partir de là ,pourquoi on n’y arriverait pas ? Même si on connaît parfois des moments difficiles.

Vous semblez avoir été parfois trop joueur, comme à Marseille, alors qu’il aurait fallu peut-être être davantage « salopard » comme vous aimez à le dire…
Il faut garder à l’esprit les limites de la liberté d’expression et ne pas oublier les bases. Quand on aura totalement compris ça et qu’on voit la qualité de l’équipe, on ne peut que passer de bons moments cette saison. Les gens venant au stade ne s’y trompent pas. On tente, on ne réussi pas tout, mais la volonté de spectacle est là.

Le plus grand danger guettant votre équipe n’est-il pas de se laisser griser ?

Si. Il faut être capable de gérer ses temps forts comme ses temps faibles, avec la même discipline. Le football ne se bafoue pas ! Dans toutes les équipes il y a des travailleurs de l’ombre et il faut aussi veiller à ce que les individualités qui se dégagent ne soient pas un danger pour le collectif.

Vous dites qu’il n’y a plus de remplaçants dans le football d’aujourd’hui. Vous avez pourtant un noyau dur de titulaires…
On ne peut pas non plus faire tourner en permanence dans tous les secteurs. Il est important d’avoir une colonne vertébrale et je pense qu’on l’a. Mais si demain Romain Pitau devait être absent, je sais que Jamel Saïhi répondra présent. Dans tous les cas, il faut garder le même état d’esprit et le même projet de jeu sans trop être calculateur, ni avare.

Votre système de jeu demande beaucoup d’efforts, ne risquez-vous pas de connaître un creux physiquement durant la saison ?
Si on gère bien les hommes et la préparation physique, je ne me fais pas de souci. Tous les postes sont doublés, mais si je ressens un besoin de souffler de la part des gars, je pourrai faire évoluer notre schéma de jeu. Pour l’instant on s’appuie sur ce qu’on a mis en place car ça fonctionne bien. Et si souci il y a, je pense qu’il viendra plutôt des blessés et des suspendus éventuels.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s