Petit choc entre amis…

FOOT – Ligue 1 :MHSC – G. Bordeaux (16 déc. 2009, stade de la Mosson)

Le Président, de retour à la Mosson (© Nicolas Deltort)

Le MHSC, dauphin de Ligue 1, accueille ce soir le leader bordelais  (19h) pour le choc de cette 11e journée de championnat décalée. Qui aurait parié de retrouver les Montpelliérains à pareille fête à cette époque de l’année ? Peu d’entre nous. Le match se jouera donc à guichets fermés pour ce « Noël avant l’heure », une soirée en famille marquée par les retrouvailles de Laurent Blanc et Jean-Louis Gasset avec un stade qu’ils connaissent bien, et de René Girard avec le club de son cœur….

Pour René Girard, ce duel entre les deux équipes de tête de la Ligue 1 est l’occasion de « montrer à certains où se situe Montpellier sur la carte », commentait le coach héraultais, hier en conférence de presse, avec un brin d’agacement. Certains « Spécialistes » du football afficheraient selon lui un manque de considération envers le surprenant promu pailladin….  « Il faut dire aux  ‘Parigos’ qu’ils sortent un peu. Il y a du soleil ici, ça leur donnerait des couleurs. Même si je comprends aussi que nous n’avons rien gagné et encore rien prouvé. Mais être là où nous sommes après 15 journées mérite peut-être un peu plus de respect que ce que certains peuvent en avoir. » Voilà qui est dit.

Par ailleurs, le technicien montpelliérain ne manquait pas de faire l’éloge du champion de France en titre : « C’est la meilleure équipe de L1 et je la vois encore championne de France cette saison. Nous n’avons rien à perdre face à elle, même si cet évènement-là, il faut le gérer. Restons nous-mêmes, et quand on reçoit un hôte prestigieux, il faut le recevoir comme il se doit. »

Les enfants de la Mosson

Le MHSC n’a pourtant pas vraiment le sens de l’hospitalité cette saison à domicile puisqu’aucune équipe n’est encore repartie de la Mosson avec les trois points de la victoire… En coulisse par contre, nul doute que Laurent Blanc et son adjoint Jean-Louis Gasset seront reçus à bras ouverts lors des grandes retrouvailles de la Mosson avec ses enfants chéris. Le coach des Girondins, qui y était « Lolo » avant de devenir le Président, a passé huit saisons à la Paillade de 1983 à 1991 (429 matchs) et en est toujours le meilleur buteur du club (84 buts) ! Laurent Blanc a écrit les plus belles pages du club en remportant la Coupe de France 1990 et avec un parcours remarquable en Coupe des Coupes la saison suivante sous les couleurs montpelliéraines. Jean-Louis Gasset, a quant à lui été un milieu de terrain emblématique de la Paillade depuis la naissance du club en 1974 jusqu’en 1984. Il est aussi le fils du regretté Bernard Gasset, qui fut le bras droit de Louis Nicollin. « Piche », comme Louis Gasset était surnommé du côté de la Mosson, ne changea pas de club au cours de sa carrière et il en fut aussi l’entraineur quelques années plus tard avant de devenir un adjoint apprécié et reconnu de tous, au PSG avec Luis Fernandez et, désormais, à Bordeaux.

Un stade chauffé à blanc…

Girard, le Gardois, a connu la majeure partie de sa carrière de joueur avec les Girondins dans les années 1980. « Huit saisons exceptionnelles et merveilleuses. Bordeaux, c’est un peu ma patrie, même si le Sud, c’est ici ! » A l’époque, Laurent Blanc débutait au centre de formation de la Paillade. 20 ans après la folie des années 1980 du football français, les deux entraîneurs se retrouvent donc ce soir, mais sur le banc de touche, tout en ayant changé de camp. « Dans une Mosson chauffée à blanc… », plaisante Girard. Face à l’ogre bordelais, son équipe va essayer de démontrer qu’elle n’est pas là par hasard. Le coach montpelliérain est aussi modeste qu’ambitieux : « On ne joute pas dans la même catégorie que Bordeaux au jour d’aujourd’hui, et sur beaucoup de points. » Laurent Blanc pressenti comme coach de l’équipe de France après la Coupe du Monde en Afrique du Sud, Girard aimerait-il le remplacer chez les Girondins ? Réponse de l’intéressé:  « Je suis bien ici ! Et vous savez, quand je suis arrivé en 1980 à Bordeaux, l’équipe était en pleine construction, avant de devenir ce que vous savez peu de temps après. Qui sait ? Montpellier sera peut-être le Bordeaux des années 2010 ! »

Mais d’abord le maintien ! Comme aime à le répéter tout le monde au MHSC…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s