Check up de santé pour le MHSC

FOOT (sportmag.fr, vendredi 26 février 2010)

Joris Marveaux (© N. Deltort)

Montpellier, qui a connu la défaite pour la première fois en six matches le weekend dernier à Saint-Etienne, accueille ce samedi soir (21h) le Stade Rennais pour le compte de la 26e journée de L1. Si le Dauphin de Bordeaux aura l’occasion d’écarter définitivement un concurrent aux places européennes, il aura surtout l’occasion d’en savoir un peu plus sur son état de forme physique face une formation rennaise qui l’ayant largement dominé athlétiquement au match aller.

Check up de santé pour le MHSCToujours seul deuxième au classement, tout irait toujours pour le mieux pour le promu montpelliérain si une question ne taraudait actuellement l’esprit de ses suiveurs : les Pailladins ne sont-ils pas en train de s’essouffler ? Poussifs contre Grenoble à domicile il y a deux semaines (victoire 1-0), puis apparus émoussés à Saint-Etienne, les joueurs de René Girard « ne sont pas les plus touchés physiquement du championnat », répète le coach héraultais à qui veut bien l’entendre.

Il serait pourtant compréhensible que les Bleu et Orange connaissent leur premier coup de mou de la saison. Le MHSC est en effet l’équipe de L1, avec Lens, à avoir fait le moins tourner son effectif de la saison (seulement 21 joueurs utilisés depuis août dernier).

Alors, afin de lever le doute quant à l’état de fraicheur du groupe pailladin, rien de mieux que la confrontation qui les attend face à Rennes, la seule équipe jusqu’à présent à avoir véritablement mangé cette saison les Montpelliérains sur le plan athlétique. C’était le 24 octobre dernier, les Rouge et Noir l’avaient emporté 3-0 au Stade de la Route de Lorient. Demain, le MHSC aura certainement à cœur de prendre sa revanche à la Mosson et de passer sans complication le check up médical que lui offre la bande à Asamoah Gyan, le buteur ghanéen des Rennais. Surtout, les protégés de Louis Nicollin pourraient écarter définitivement la formation de Frédéric Antonetti de la course à une place européenne. Les Bretons sont 9e à 11 points du MHSC, et eu égard à leurs ambitions (revues à la baisse) de Champion’s League du début de saison, ils ne peuvent pas se permettre une défaite à la Mosson qui les priverait certainement aussi d’Europa Ligue l’an prochain. La bataille promet d’être belle, notamment entre les frères Marveaux, Joris (photo) le Montpelliérain et Sylvain le Rennais. Selon son issue, le MHSC pourra alors aller défier les Girondins, le 7 mars prochain à Chaban-Delmas, avec l’ambition des insouciants ou… en forme de baudruche dégonflée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s