Le MHSC revient au galop

FOOT L1 (sportmag.fr, lundi 08 février 2010)

© PanoramiC

En un mois, le MHSC a repris 7 points aux Girondins de Bordeaux au classement de L1. Après sa victoire à Boulogne-sur-Mer samedi dernier, il n’est plus qu’à trois points du leader. Mieux, Montpellier conforte son statut de dauphin des Girondins au bénéfice des mauvais résultats de tous ses poursuivants, à l’exception de Marseille.

Le MHSC revient au galopLa victoire de l’équipe de René Girard face à l’OM il y a 10 jours avait été accueillie comme une confirmation : celle d’une équipe qui n’avait pas volé sa 2e place au classement de L1 et dont tous les médias s’attachèrent, dès lors, à vanter les qualités. Ceux-là mêmes qui avaient été plus sceptiques jusque-là, reconnaissant la qualité du jeu pailladin, mais guettant le moment où la bande à Nicollin allait forcément s’essouffler.

Or, après 23 journées de championnat, le promu n’a toujours pas fléchi. Il vient même d’enchaîner un 4e succès consécutif sans encaisser le moindre but et s’impose, en l’état actuel des choses, comme le principal rival de Bordeaux pour le titre de champion de France. Quatre points d’avance sur le 3e, Lille, on croit rêver du côté de la Mosson. Les supporters se prennent même à espérer une qualification pour la Champion’s League en fin de saison.

« Il faut savoir raison garder, répète Michel Mézy, le conseiller du président Nicollin. Tout peut aller très vite dans le football. » « Il faut être ambitieux, déclarait René Girard de son côté lors du point presse avant le match en Côte d’Opale. Mais je continue d’être persuadé que Bordeaux a tout pour être champion : l’expérience, l’effectif, et la continuité. » Il sait aussi que les Girondins auront un calendrier démentiel, jouant tous les trois jours en février, quand Montpellier, lui, n’a plus que le championnat à disputer (le MHSC est éliminé de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue). « Ils vont certainement y laisser des plumes. Si on peut être l’équipe qui en profite, on ne se privera pas d’aller leur mordiller les fesses », prévenait Girard vendredi dernier. Il ne pensait certainement pas être entendu aussi vite.

Son équipe est sortie vainqueur (2-0) à Boulogne-sur-Mer d’un match qu’elle a mené à sa main, avec une maîtrise technique et tactique n’ayant laissé aucune chance aux Nordistes. Dans la foulée, les Bordelais, eux, chutaient à Rennes (4-2). Les étonnants joueurs montpelliérains ont ainsi exhaussé le souhait de leur entraîneur, ils sont désormais à portée de fusil du leader. De là à aller le croquer, il y a un pas que seulement trois équipes ont réussi à franchir dans l’histoire du football français en devenant championnes alors qu’elles venaient de L2 : Bordeaux (1950), St-Etienne (1964) et Monaco (1978). Et si la folle épopée du MHSC continuait pour faire bégayer l’histoire en 2010 ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s