Llorente : « On y croit dur comme fer !»

FOOT (sportmag.fr, jeudi 07 janvier 2010)

Jon, ici en rouge, lors du tour précédent face à Bagnols (© N.D.)

Dernière équipe régionale avec la Grande Motte encore en lice pour les 32es de finale de la Coupe de France qui se disputent ce week-end, l’AS Lattes (DH) reçoit le SCO Angers (Ligue 2), dimanche à 14h à Sussargues (Hérault). Retour sur le parcours des Sang et Or avec l’attaquant lattois Jonathan Llorente, qui nous parle également de la préparation de ce match historique pour le club amateur héraultais.

Jonathan, 2010 commence fort avec un 32e de finale face à une L2…

C´est vrai que, pour un amateur, jouer un 32e contre une équipe pro est un moment fort, un rêve qui va devenir réalité dimanche. Mais je pense que nous le méritons, car nous avons travaillé dur pour y arriver, tout en prenant du plaisir.

Quels ont-été les épisodes marquants de votre campagne en coupe jusqu’à présent ?

Toute notre campagne est belle. Elle a débuté à Baillargues avec la musique dans le vestiaire et, en ce qui me concerne, contre des joueurs que j´ai entrainés quelques années plus tôt… Il y a aussi eu le quadruplé de notre attaquant Manu Fernandez à Grabels, le retour de Ghislain Touchat contre Aigues Mortes, notre victoire à l´arrachée contre Marseillan, équipe au sein de laquelle joue mon colocataire, la belle victoire à Uzès contre une équipe qui était encore invaincue en CFA2 à l’époque, puis la victoire chez le FC Séte qui nous a permis de passer un 6e tour sur lequel on s’était toujours cassé les dents. Puis vint le « mini » exploit contre Bayonne, avec une grande joie et une énorme fête ! Pour terminer, la victoire qui nous permet d´aller en 32es, c’est celle de la grande émotion contre Bagnols/Pont qui nous avait éliminés l´année dernière. Que de supers moments !

Y croyez-vous face à Angers ou vous dites-vous qu’il faut savourer et peu importe le résultat ?

On y croit dur comme fer ! On sait que tout peut arriver sur un match et on espère que le public sera nombreux et qu´il sera notre 12e homme. En tout cas, nous allons tout faire pour savourer dans la victoire !

Du coup, les fêtes de fin d’année ont-elles été sobres ?

Oh oui… Elles ont même été sportives en ce qui me concerne pour m´entretenir physiquement. Je n´ai pas fait d´excès sur le chocolat et le foie gras afin de mettre tous les atouts de mon côté pour être au top dimanche.

Vous jouez actuellement arrière latéral alors que vous êtes attaquant. Qu’est-ce qui a motivé le coach pour qu’il vous place ainsi sur le terrain ?

Cela ne me gène pas car je suis un joueur polyvalent et je pense pouvoir jouer n´importe quel poste sauf celui de gardien de but ! Ceci dit, même si le coach m´a positionné plus bas dans le couloir droit, c’était dans l’optique d’apporter un plus offensif et de la variété dans nos attaques. Je me sers donc toujours de mes qualités d’attaquant, mais différemment.

Le club a choisi de jouer sur synthétique à Sussargues, la même surface que votre terrain habituel de Lattes. Un atout pour contrer Angers (le terrain de Lattes n’était plus homologé pour ce tour, ndlr) ?

Je ne pense pas, d´autant plus qu´Angers a préparé son 32e en faisant un match amical sur un terrain de ce type contre une CFA. De plus, un terrain synthétique n’est autre qu’une pelouse parfaite. Il n´y a pas de faux rebond, pas de problème de hauteur de pelouse et le jeu s´en retrouve accéléré, les conditions idéales en somme pour que des pros battent des amateurs…

Que connaissez-vous du SCO ?

C´est une équipe de milieu de tableau de L2 en pleine confiance qui était sur une bonne dynamique avant la trêve. Ils ont deux joueurs en équipe de France Espoirs, dont un attaquant, Modeste, qui marque beaucoup de buts. Sinon, on connaît Brunel, un joueur très expérimenté qui a connu la L1.

N’avez-vous pas peur que cette épopée vous pénalise en championnat de DH au sein duquel votre priorité du début de saison était de finir premier afin d’accéder au CFA2 ?

Le seul point d´interrogation est au niveau du physique ! Va-t-on tenir la cadence jusqu’à fin mai dans une poule passée de 14 à 16 cette saison ? Aujourd’hui, nous avons disputé plus de matches que le MHSC… Mais après tout, ce qu’on vit n´est que du bonus. Chaque match est l’occasion d’apprendre et d’emmagasiner de l’experience. On connait nos forces et nos faiblesses pour bien gérer cet après Coupe de France, car il viendra bien un jour. Mais faisons en sorte que cela ne soit pas le cas dimanche soir !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s