Alkorta : « Toujours difficile contre la France »

FOOT (sportmag.fr, mercredi 3 mars 2010)

Alkorta avec la sélection mondiale à Cannes (© N. Deltort)

L’ancien défenseur central de l’équipe nationale d’Espagne était présent dimanche dernier à Cannes pour le jubilé de Luis Fernandez, son entraîneur à l’Athletic Bilbao de 2000 à 2002. Il évoque le match amical de ce soir entre la France et l’Espagne au Stade de France, ainsi que le 8e de finale de Champion’s League entre Lyon et le Real, dont il a porté les couleurs dans les années 1990.

Rafael, que vous inspire la confrontation entre la France et l’Espagne au Stade de France ?

Tout d’abord un bon souvenir puisque je faisais partie de la sélection espagnole qui a inauguré le Stade de France en match amical contre la France avant la Coupe du Monde 1998. Nous avions perdu 1-0 sur un but de Zidane, mais cela reste un bon moment. En ce qui concerne le match amical de ce mercredi (interview réalisée dimanche, NDLR), cela va être un véritable test pour l’Espagne car c’est toujours difficile face à la France. Elle ne s’est peut-être pas qualifiée aussi facilement que notre sélection pour la Coupe du Monde en Afrique du Sud, mais elle sera à coup sûr à la lutte pour le titre suprême cet été. Même si cela risque d’être un peu plus difficile sans Zidane, qui a été exceptionnel lors du jubilé de Luis. Vous avez vu ce dont il est encore capable de faire avec un ballon ?

L’Espagne a enfin gagné une compétition officielle lors du dernier Euro. Comment expliquez-vous qu’elle y soit arrivée avec l’équipe actuelle et pas avec les précédentes qui étaient également très douées ?

C’est vrai que nous avons tout le temps déçu lors des compétitions majeures alors qu’on nous donnait régulièrement parmi les favoris. Nous avons toujours eu de très bons joueurs, mais je crois que l’équipe de Luis Aragones en 2008 avait des individualités encore supérieures à ce que nous avions auparavant. Ce qui a fait la différence, au moment de matérialiser cela par un titre, c’est aussi le plus qu’avaient ces joueurs au niveau de la vision du jeu et, surtout, de l’intelligence.

N’est-ce pas aussi une question d’unité qu’avait réussi à créer Aragones, et qui continue sous Del Bosque, alors qu’auparavant on mettait en avant la rivalité entre les joueurs de Barcelone, Madrid ou Bilbao pour expliquer les échecs successifs de la Roja ?

Tout le monde disait que l’Espagne décevait en raison du régionalisme important qui existe chez nous et que, de fait, la cohabitation de joueurs venant de ces équipes très rivales en championnat ne pouvait pas être bonne au niveau de la sélection. Mais ce n’était pas le cas. Ce qui est vrai, par contre, c’est qu’aujourd’hui il y a une vraie ferveur populaire autour de la sélection partout dans le pays. Ce qui n’était pas forcément le cas avant.

Concernant Bilbao, Luis Fernandez était votre entraîneur lors de vos deux dernières années dans ce club. Serait-il un bon coach pour l’équipe de France selon vous ?

Luis ? Il a été exceptionnel à l’Athletic ! Rendez-vous compte, il a quand même réussi à qualifier l’équipe en Champion’s League pour la première et dernière fois de l’histoire du club… Avant lui, seul Luis Aragones avait réussi quelque chose avec cette équipe en remportant notamment deux titres de champion d’Espagne dans les années 1980. Alors, oui, Luis pourrait être un très bon coach pour les Bleus. Chez nous, il a réussi car il était un joueur parmi nous avant même d’être un entraîneur. Tout le monde l’adorait.

Vous avez aussi joué pour le Real Madrid. Pensez-vous que les Merengue peuvent éliminer Lyon lors du 8e de finale retour de Champion’s League après avoir perdu le match aller 1-0 ?

Je crois que le Real va faire la différence au Bernabéu. Mais attention à Lyon qui a mérité sa victoire au match aller. Cette équipe m’a impressionné physiquement et de part sa bonne mise en place tactique. C’est aussi un peu la bête noire du Real comme le PSG l’avait été à mon époque chez les Merengue (rires). Mais avec la finale se jouant à Madrid cette année, je ne vois pas le Real passer au travers une saison de plus dès les 8es de finale. Sinon, ça serait la révolution !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s