Le MHR toujours en vie !

TOP 14 – Montpellier 22-19 Racing (sportmag.fr, dimanche 07 mars 2010)

Julien Tomas/ Archives (© N. Deltort)

Montpellier jouait sa survie, en partie, hier soir contre le Racing-Métro à Du-Manoir lors du dernier match de la 21e journée du TOP 14. Dans un match où la tension était palpable, les Héraultais ont su aller chercher au plus profond d’eux-mêmes les ressources nécessaires pour l’emporter au finish (22-19) alors qu’ils étaient menés de 7 points à 8 minutes du coup de sifflet final.

Le MHR toujours en vieAvec ce cru du MHR, les spectateurs du Du-Manoir sont habitués à des rencontres à suspense cette saison. Hier soir les hommes de Didier Bès ont fait encore mieux en terme de scénario à déconseiller aux cardiaques. Ils ont arraché une précieuse victoire sur la dernière action de jeu du match. C’est El Ninja Todeschini qui a converti la pénalité du bonheur à la 80e minute avant que l’arbitre du match ne siffle la fin de la rencontre dans la foulée, au plus grand bonheur des joueurs à la fleur de ciste. Quelques larmes étaient alors visibles sur les visages héraultais, comme ceux des entraîneurs ou d’Adrien Tomas, le frère de Julien, blessé, qu’il remplaçait au poste de demi de mêlée. Les internationaux Ouedraogo et Trinh-Duc, dont le retour de Marcoussis est tombé à point nommé, haranguaient même la foule comme si un Brennus venait d’être gagné.

Merci les avants…

C’est qu’elle est importante cette victoire pour le club héraultais qui, lors du sprint final des cinq dernières rencontres de la phase régulière du TOP 14, vont tout d’abord se déplacer à Toulouse et Clermont… Autant dire qu’il valait mieux qu’ils engrangent des points dès hier soir. D’autant plus, qu’après les victoires de Bayonne et Bourgoin un peu plus tôt dans la journée, les Montpelliérains s’étaient retrouvés durant quelques heures tout juste au-dessus de la ligne de flottaison devant Montauban, le nouveau premier relégable de TOP 14. Grâce à ce succès face aux Parisiens, le MHR se redonne donc un peu d’air au classement en retrouvant leur 10e place avec cinq points d’avance sur les Montalbanais. Lors de ce match où les deux équipes se sont rendu coup pour coup, ils peuvent une fois de plus dire merci à la botte de Todeschini, auteur de cinq pénalités et d’une transformation ce soir et, surtout, à son pack d’avants. Depuis la 13e journée et la victoire de novembre à Bourgoin, plus aucun essai montpelliérain n’a été marqué par un de ses trois-quarts. Contre le Racing, c’est encore un avant, le pilier Van Staten, qui a marqué le seul essai du match des Héraultais, en force entre les poteaux, répondant à celui de la fusée Bobo qui semblait avoir douché les espoirs de victoire des locaux à la 70e. Une victoire acquise aux forceps et un grand ouf de soulagement pour tout le staff montpelliérain…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s