Soupe à la sétoise…

FOOT – DH (sportmag.fr, mercredi 03 mars 2010)

Chabert au premier plan, Beaumian au second (© N. Deltort)

Chabert au 1er plan, Beaumian au 2nd (© N. Deltort)

Que se passe-t-il au FC Sète ? Alors que le club est 3e au classement de DH et en course pour la montée en CFA2, son entraîneur Gilles Beaumian a été mis à pied pour un mois, le week-end dernier, par le président du club, Pierre Di Tucci. Le technicien a préféré ne pas continuer et accuse l’autre entraîneur, Mathieu Chabert, à qui la totale responsabilité de l’équipe a été confiée, de l’avoir trahi.

FC Sète : la réponse de Chabert à Beaumian« Le FC Sète, c’est le Naples du football languedocien », déclarait Matthieu Chabert au printemps dernier alors qu’il était entraîneur de la Pointe Courte de Sète et que le FC était en passe d’être rétrogradé du National en Ligue Languedoc-Roussillon par la DNCG. Presqu’un an après, rien ne semble avoir changé au pied du Mont St-Clair… Chabert (au premier plan sur la photo), co-entraîneur des Vert et Blanc depuis le début de saison avec Gilles Beaumian (au second plan), vient donc de prendre, seul, les rênes de l’équipe fanion maritime depuis lundi. Son ex-collègue de travail, évincé pour un mois, l’accuse dans la presse régionale de lui avoir donné un coup de couteau dans le dos en ayant accepté la proposition de Di Tucci de lui confier le rôle d’entraîneur N°1. Si, sportivement les voyants sont au vert – les Dauphins sont dans la course pour la montée en CFA2, tout ne semblait pourtant pas aller pour le mieux au Louis-Michel en ce qui concerne le côté humain.

Explications. Quand le FC propose à Beaumian de reprendre l’équipe en juillet dernier, celui-ci amène Chabert dans ses bagages dans l’optique de diriger l’équipe à deux, sans numéro 1 ou numéro 2 et sur un même pied d’égalité. Avec Beaumian délégant des entraînements à Chabert afin d’avoir le temps de chapoter un peu plus le reste des équipes du club dans l’optique d’enrôler le costume de directeur sportif du club la saison suivante et de céder complètement le rôle d’entraîneur à Chabert. Voilà pour l’arrangement.

Mais petit à petit, Beaumian aurait pris le rôle de numéro 1 à la tête de l’équipe fanion sétoise. « C’est vrai qu’il s’est imposé, notamment dans la presse en disant ‘Je, je, je’. Moi, je n’ai pas insisté, avance Chabert.Peut-être qu’après avoir toujours été numéro 2 dans le passé, que ce soit à Sète en National ou ailleurs, il a pris goût au rôle de numéro 1 et a voulu être celui des seniors jusqu’aux jeunes la saison prochaine. Si les choses ne s’étaient pas passées comme cela, l’équipe serait première au classement avec 10 points d’avance. »

« Rien fait pour que cela arrive »

Beaumian tirant la couverture à lui, est-ce cependant suffisant pour justifier son éviction ? Chabert : « Un jour, il a dit au président de sortir du vestiaire. Alors que Di Tucci, même si ce n’est pas quelqu’un qui vient du milieu du football, se défonce pour remonter le club. Samedi, le match nul face à Bagnols, alors que l’équipe n’a pas montré d’envie, a été la goutte qui a fait déborder le vase,» Résultat : dimanche matin, le président du club annonce à Chabert qu’il a viré Beaumian pour un mois et qu’il prend la tête de l’équipe. « Gilles a préféré partir et m’en veut à mort de ne pas avoir été solidaire avec lui. Je comprends sa réaction, mais je n’ai rien fait pour que tout cela arrive. On m’a alors fait une proposition que j’ai acceptée. »

Inutile de savoir qui a raison ou tort dans cette histoire ressemblant davantage à une affaire d’égo qu’à autre chose. Sur le terrain, les Vert et Blanc continuent de mouiller le maillot et se seraient bien passé qu’en coulisses les Maritimes nous fassent une bonne soupe à la sétoise. Un des objectifs principaux des Héraultais en début de saison était de redorer le blason du club, bien terni depuis quelques années par sa mauvaise gestion. C’est mal barré. Même si une montée en CFA2 en fin d’exercice éviterait peut-être quelques coulées de lave supplémentaires…

Publicités

Une réponse à “Soupe à la sétoise…

  1. Pingback: Quand on s’appelle le FC Sète… « La Gaseta

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s