« Le football hongrois est au fond du trou »

FOOT-Europa League (avant Gyor-Montpellier)

Zalan, à gauche, lors d'un match à Ferencvaros © N. Deltort

Montpellier entre en lice au troisième tour préliminaire de l’Europa League contre le club hongrois de Györ ce jeudi lors du match aller qui se déroule chez les Magyars. L’occasion de faire le point avec l’agent de joueur hongrois Zalan Zombori. Son père avait été joueur puis entraîneur adjoint de la Paillade dans les années 1980.

Zalan, toi et ton père êtes vous contents de voir le MHSC venir jouer sur vos terres ?

Oui, mon père attend avec impatience l’arrivée du club et surtout du Président Nicollin. D’ailleurs on aimerait aussi aller voir le match retour au stade de la Mosson pour revoir la ville de Montpellier et nos amis de l’époque qui y habitent toujours.

Avez-vous été surpris par la qualification du MHSC en Coupe d’Europe?

Après la montée en L1 en mai 2009, on pensait que le club allait seulement jouer le maintien. C’est vraiment génial que les joueurs aient réussi à maintenir ce superbe niveau de jeu et de performances jusqu’au bout du championnat, ce qui a montré la qualité de cette équipe. Bravo!

Montpellier favori face à Győr, es-tu d’accord ?

Quand j’ai parlé avec Bruno Carotti (membre du staff du MHSC, NDLR) lors de sa visite à Győr pour superviser l’équipe hongroise, on a été d’accord sur le fait que Montpellier possédait une meilleure équipe. Ce qui est normal vu que le MHSC évolue dans un championnat plus fort, sans parler de la différence de budget entre les deux clubs… Concernant la qualification, selon moi c’est du 70%-30% pour Montpellier.

Quelles sont les caractéristiques de cette équipe hongroise ?

C’est une équipe bien organisée défensivement, donc pas si facile à battre, avec beaucoup de joueurs étrangers. Elle jouera sans doute la contre-attaque, sachant que Montpellier est meilleur. Il y a un ou deux joueurs, Kink et Nicorec, qui peuvent faire la différence vers l’avant, les deux meilleurs éléments de l’équipe avec le défenseur central, Djordjevic. Ce sera surtout un test pour les Hongrois de se comparer à une équipe de plus haut niveau, d’où une motivation qui va de soit.

Est-ce que le stade de Győr est chaud et ses supporters un atout pour éventuellement aider l’équipe à se surpasser au match aller ?

Győr a nouveau stade assez sympa mais qui n’est pas encore fini à 100%. Et les supporters ne sont pas assez nombreux pour poser ce genre de problème à l’adversaire. Et que les fans du MHSC se rassurent, en Hongrie, les hooligans sont surtout à Budapest ! Ils peuvent venir visiter la ville sans aucun souci !

D’une manière générale, y a-t-il un fort engouement pour le foot en Hongrie et particulièrement autour de cette Europa League?

Le foot hongrois est actuellement au fond du trou. Petit à petit on essaye de revenir, mais cela prend beaucoup de temps et de patience, ce que les supporters n’ont pas. Mais la coupe d’Europe est toujours intéressante, bien que Montpellier ne soit pas trop connu ici.

Quel est le niveau général du championnat en comparaison aux autres pays européens ?

Le niveau est assez faible, avec un rythme de jeu trop lent par rapport aux grands championnats, mais on peut trouver quelques bons joueurs qui pourraient jouer dans de meilleurs championnats.

Quels sont les clubs les plus puissants actuellement?

Debrecen a récemment atteint la phase de poules de la Ligue des Champions et va essayer de s’y qualifier encore une fois cet été via les barrages. Le FC Fehérvár (ex-Videoton) est financièrement très bien placé et le club va probablement être parmi les plus forts cette saison. Il ne faut pas oublier les clubs historiques comme Ferencváros et Ujpest, les plus populaires du pays. Et aussi Győr…

Comment expliques-tu que le football hongrois ait décliné depuis quelques décennies, sans réussir à se qualifier pour une Coupe du monde depuis 1986?

Il était le meilleur de la planète dans les années 1950. Depuis on n’a fait que descendre. C’est un problème de mentalité, de mauvaise conception de l’éducation sportive à donner à nos jeunes. C’est aussi, et surtout, dû au régime politique qui a posé beaucoup de problèmes auparavant. Le foot hongrois doit renaître et les dirigeants qui sont en place actuellement, avec un Président de la république qui adore le foot, vont vraisemblablement trouver des solutions.

Pourquoi la Hongrie fabriquait-elle des magiciens par le passé, mais plus depuis le milieu des années 1980 ?

La modernisation dans le monde entier a fait disparaitre le football de la rue, le meilleur endroit pour apprendre les bases du foot. C’est de là que sont sortis les plus grands footballeurs hongrois. Les centres de formation existent ici seulement depuis quelques années. Il y a très peu de jeunes qui jouent au foot, donc moins de chances de dénicher le nouveau Puskás…

Qu’essaye de mettre en place la fédération hongroise pour que son football brille de nouveau ?

La nouvelle présidence veut absolument faire le nécessaire pour retrouver un football digne de notre passé. Nous savons que cela va prendre du temps même s’il y a, par exemple, de plus en plus de terrains de construits pour donner l’envie aux jeunes de jouer et davantage d’académies de foot pour que les gosses reviennent dans ce sport. Pour apprendre, on regarde comment font les grandes nations de football dans le monde et on essaye de combiner cela avec nos traditions, que sont la technique et l’improvisation. En ce sens, je pense que nous pourrions beaucoup apprendre du centre de formation de Montpellier…

Publicités

Une réponse à “« Le football hongrois est au fond du trou »

  1. zalan!! t’aurai aussi pu mettre ma photo, j’y étais bordel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s