Le coup de gueule du foot amateur

Nicolas DELTORT, Midi Libre – Edition du 12 septembre 2010.

Le président de la FFF (photo ND)

Hier, à Lattes, les présidents de district ont souhaité la révocation du conseil fédéral.

« Que le mistral souffle sur le football français », avait lancé Roger Gaubert, le président de la ligue Languedoc- Roussillon, en préambule de l’assemblée générale de l’ANFPD (Association nationale des présidents de district français) qui s’est tenue hier après-midi à Lattes (Hérault) dans le cadre du 16e congrès de l’association. Et le mistral a soufflé vite et fort ! En la présence de Fernand Duchaussoy, le président intérimaire de la FFF, les 90 présidents de district ont sonné l’heure de la révolte. Sans faire les choses à la hussarde, mais en mettant un sacré coup d’accélérateur afin de faire savoir que « la future réforme du fooball français n’aurait pas lieu sans eux ». Et certainement pas avec un conseil fédéral de la FFF toujours en place alors que Jean-Pierre Escalettes est le seul politique, à ce jour, à avoir payé les pots cassés du bus de Knysna. « Un scandale ! » de l’avis de tous les congressistes.

Après avoir réaffirmé leur solidarité sans faille à Fernand Duchaussoy, également président de la Ligue de football amateur, ils sont passés des paroles aux actes. À Lattes, ils ont voté pour la révocation du conseil fédéral de la FFF via une motion de défiance que devra déposer les collèges des présidents de ligue et de district lors de la prochaine assemblée générale de la FFF le 18 décembre.

73 votes « pour », 8 votes « contre », l’urne a rendu son verdict et la proposition recevra sans aucun doute l’aval des collèges, composés quasiment à l’identique des acteurs présents hier au théâtre Jacques-Coeur (101 présidents de district et 22 présidents de ligue).

 « On prouve qu’on existe, qu’on n’est pas que des béni-oui-oui. » L’émotion liée au comportement des Bleus lors de la Coupe du monde n’est pas encore retombée. « Ce soir, on a déclaré la guerre », lâchent certains en remontant dans le… bus les ramenant à leur hôtel. Dans l’attente du mistral gagnant, le foot amateur a besoin d’une feuille de route solide après un coup de Lattes qui « fera date » selon Jacques Andreu le président du district de l’Hérault.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s