Archives de Catégorie: Collaborations

Parution

Nicolas Deltort (OGNice Mag, programme de match, 29 août 2009)

000OGCNI_00

© Nicolas Deltort (photos de droite)

Publicités

Parution

Nicolas Deltort (Aujourd’hui Sport, 11 février 2009)

AS rolland

Une de couv © Nicolas Deltort

À jamais les premiers

Helga Wolf et Nicolas Deltort (StadionWelt, magasine allemand – juin 2006)

Les deux premières page de l'article de dix pages

Les deux premières page de l'article de dix pages

L’ Olympique de Marseille a été le premier club à gagner la Coupe d’Europe des clubs champions (OM 1-0 Milan, mai 1993, NDLR). Les Ultras Marseillais, quant à eux, ont été les premiers en France à supporter « à l’italienne ». À Marseille, tout semble être un plus grand qu’autre part – et c’est ainsi que les supporters se présentent !

Fútbol revolución à Marseille

Reportage Nicolas Deltort avec Emilia Zimbello, Juan Aranda, Marcial Cipolla et Gabriela Tonin

futbol revolucion

Marcial buvant du maté dans le local des South Winners

(La chronique de XIII, MarseilleFOOT n°64 – Avril 2006)

Photos et traduction de l’espagnol en français de Nicolas Deltort

Après trois mois de travail en Angleterre, on avait planifié de venir voir Nic et de passer un jour à Marseille. Il nous avait juste dit qu’il avait tout arrangé pour qu’on puisse rester à un local de fans de l’OM. On savait aussi vaguement que cette hinchada (1) aimait notre pays et que les supporters s’identifiaient avec le Ché et Maradona, deux des plus importantes icônes de notre culture. Mais Nic ne nous avait pas totalement mis au parfum, et on ne savait pas encore que cela allait devenir le meilleur weekend de tout notre séjour en France !

Football argentin : passion et démesure

Nicolas Deltort (ActuFoot06, N°200 SPÉCIAL ARGENTINE – 31 mars 2006 & magazine StadionWelt, Allemagne – septembre 2006)
Dossier 10 pages (StadionWelt)
Dossier 10 pages, StadionWelt – photos N. Deltort

Il est bien connu qu’en Amérique du sud le football est une religion et il est souvent difficile de contrôler le fanatisme des supporters. L’Argentine est le parfait théâtre d’un folklore, où tous les acteurs ont leur nom de scène, et qui fait battre le cœur de tout un peuple. Son addiction pour son sport favori n’a pas fléchie malgré la récente crise de 2001 qui a fait du pays le plus riche du continent, un nouveau pensionnaire du Tiers-monde. Les stades ne désemplissent pas et les supporters y offrent un spectacle unique au monde. Voici le portrait d’un championnat haut en couleur, où la violence est malheureusement parfois présente. Un cocktail explosif !

Le football gaucho pourrait simplement se résumer ainsi : il est l’image de deux courants footballistiques qui divisent la nation depuis près de 20 ans et dont les pères spirituels se nomment Menotti et Bilardo. Menotistas ou Bilardistas ? En d’autres termes : adeptes du beau jeu ou de l’anti-football où seule la victoire est belle ? Lire la suite