Archives de Tag: River Plate

Jose Luis Villareal : « Nous pouvons aider le MHSC »

Nicolas Deltort (ActuFoot34, novembre 2006)

Jose Luis et le parrain de son académie, Lionel Messi - photo N. Deltort

Jose Luis et le parrain de son académie, Lionel Messi - photo N. Deltort

José Luis est un des rares argentins à avoir enfilé la tunique du Montpellier Hérault avec Hugo Currioni et Víctor Trossero. Villareal a fait partie de la dernière grande équipe du MSHC, en 1995/96. Surdoué techniquement, ce numéro cinq à la sauce argentine – c’est-à-dire milieu défensif chargé de l’organisation du jeu – n’aura pas eu la reconnaissance et tous le succès qu’il méritait. Malheureuses blessures… Il garde cependant un grand souvenir de sa saison et demi au MHSC et il aimerait désormais pouvoir aider le club au travers des jeunes talents de l’académie de football qu’il préside : la dénommée  » Cap vers l’Excellence Humaine et Sportive « .

Marcelo Gallardo : “Je célèbre mes buts avec mon âme”

Nicolas Deltort (Actufoot06 N°200 Spécial Argentine, mars 2006)

El Muñeco Gallardo aux abords du Monumental - photo E. Lamri

El Muñeco Gallardo aux abords du Monumental - photo E. Lamri

A 30 ans, l´ancien monégasque semble être  à son meilleur niveau. Aux abords du stade Monumental, l´actuel capitaine de River Plate – El Muñeco – est revenue pour ActuFoot sur sa carrière en France, ainsi que sur son amour pour River et le football argentin.

Au coeur du superclásico

Nicolas Deltort (Actufoot06, N°200 Spécial Argentine – 2 Avril 2006)

Boca Juniors  1-1 River Plate - Dimanche 26 Mars 2006, Buenos Aires - Photo : N. Deltort

Boca Juniors 1-1 River Plate - Dimanche 26 Mars 2006, Buenos Aires - Photo : N. Deltort

Ce match au sommet du football argentin paralyse le pays tout entier 2 fois par an. Il revêtait aussi une importance particulière dans la lutte pour l’obtention du Tournoi de Clôture 2006 puisque River et Boca occupent les avant postes au classement après 11 journées. 783 médias du monde entier étaient présents pour couvrir ce que beaucoup considèrent comme le plus beau match à voir sur la planète football. Mais aucune télévision ou journal ne peut retransmettre l’unique sensation que procure la Bombonera, cœur gigantesque qui bat et palpite plus fort que jamais lors du superclásico. Ce fut un match riche en évènements dans les tribunes comme sur le terrain et non recommandé pour les cardiaques.

Lire la suite